Aller au contenu principal

Rapport d’expérience

Les parents de Franziska B. racontent :

« Notre fille Franziska vit dans la communauté d’habitation Alchemilla, à Thoune, et travaille chez Alchemilla, à Oberhofen. Durant les week-ends libres, elle habite chez nous. Franziska est handicapée mentale depuis sa naissance et a besoin de soutien.

Le nouveau système entraîne une charge administrative un peu plus importante pour nous, en tant que curateurs. Nous avons dû nous habituer au nouveau système de décompte, mais ce n’est pas si sorcier. Franziska reçoit une facture de la part d’Alchemilla, que nous devons contrôler et payer. Chaque mois, nous transmettons la facture au canton, qui nous rembourse ensuite les frais. Pour ce qui est du déroulement, c’est comme pour les factures de médecin: nous payons la facture et la transmettons à la caisse-maladie, qui nous rembourse les frais. Le canton fait tout pour nous faciliter le travail administratif. Du contrat de travail au formulaire de décompte. En cas de question, nous avons un interlocuteur au canton et chez Alchemilla, que nous pouvons appeler à tout moment.

Le canton nous a accompagnés pour l’ensemble de ce changement de système. Nous avons pu poser des questions, exprimer des doutes et désamorcer des craintes lors de plusieurs manifestations d’information.

Le principal avantage du système est pour nous : nous avons une transparence totale de l’utilisation des moyens. Auparavant, c’était assez opaque. La communauté d’habitation de Franziska doit noter toutes les heures d’assistance et les facturer à Franziska, c’est-à-dire à nous.

Auparavant, les prestations de la famille n’étaient pas remboursées. Aujourd’hui, les prestations d’assistance que nous fournissons nous-mêmes sont également reconnues financièrement. C’est là un changement très positif. »

 

*Ursula et Daniel B. sont les parents et les curateurs de Franziska B. Leur fille de 24 ans est mentalement handicapée. La famille participe au projet pilote du nouveau modèle bernois.